Syto Cavé, invité spécial du Festival Quatre Chemins 2014

 

Honneur et respect à Syto Cavé en cette année 2014 !

Pour faire tomber nos ruines, nous mettre debout, il nous faut des assises, alors Syto Cavé nous met par-devant nous-mêmes, dans sa façon beckettienne de nous tourner à l’envers à l’endroit ou vice versa, il nous revient avec son Brakoupe (1987), incroyable pièce qui emprunte autant à Pirandello, à Brecht, qu’à Beckett, dont plusieurs bonhommes, en toute distanciation, parlent d’un bras qui n’existe pas, d’un homme qui s’il n’avait perdu un bras n’aurait pas le nom Brakoupe, et qui sans ce bras tombé, ce bras en ruine, sans ce surnom n’aurait pas eu d’histoire…

Et nous, spectateurs, pas de théâtre non plus ! On reviendra encore avec Syto Cavé, l’immensité du personnage nous empêche de tout puiser de lui, dans un magnifique concert le jour du 5 décembre à Le Villate, pour vous inviter tous à redécouvrir non cette fois Haïti, mais : Chantons Chansons Syto, un spectacle où les poèmes-chansons très connus de l’artiste (La Pèsonn, Fè van pou mwen, Fanm nan bèl…) seront interprétés par : Alan Cavé, son fils, Boulot Valcourt, son compagnon de route, Wooly St Louis Jean, l’une des plus belles voix à interpréter avec justesse sa divine poésie…

Syto Cavé est né le 7 août 1944 à Jérémie (Haïti). Diplômé du Conservatoire d'Arts dramatiques à Port-au-Prince, il fonde la Société des Messagers de l'Art avec Charles-Alexandre Abellard et François Latour, un groupe qui fait des lectures de poésie et du théâtre (français et haïtiens), sur scène et à la radio.

Exilé aux Etats-Unis entre 1968 et 1982, il est cofondateur de la troupe de théâtre Kouidor qui pendant une dizaine d’années sillonnera diverses salles et universités jouant un répertoire allant de Brecht à Kateb Yacine, d'Ionesco à Césaire. Syto Cavé est de retour en Haïti en 1982. Avec Cayotte Bissainthe, Hervé Denis, Lyonel Trouillot et Pierre-Richard Narcisse, il fonde l'Atelier des Arts et Spectacles (ADASA) à Port-au-Prince en 1983. En 1989, il fonde la compagnie théâtrale Vigie, avec Toto Bissainthe. Syto Cavé a en son nom plus d'une vingtaine de pièces pour la scène, en créole et en français. Elles continuent à être jouées en Haïti, aux États-Unis, en France, en Martinique et en Guadeloupe. En plus d'écrire et de mettre en scène ses propres pièces, il réalise des mises en scènes des œuvres d'autres auteurs, tels que Simone Schwarz-Bart (Ton beau capitaine, 1985-86), Ina Césaire (Rosanie-Soleil, 1987-88) et Claude Innocent (Ce fou d'empereur, 2000). Il vit à Péguy-Ville, où il continue à se consacrer au théâtre et à l'écriture.