PRESENTATION DE L’EDITION 2015

 

Un festival à la hauteur de la ville, Port-au-Prince, avec ses 2 470 762 habitants, et ses innombrables artistes. Où l’art est gratuit, partout accessible, à tout venant, aux travailleurs pressés, aux badauds, aux gamins des rues… Du matin jusqu’à tard la nuit, Port-au-Prince accueillera des installations, des conférences philosophiques, des lectures, des mises en espaces, des performances, des spectacles en tout genre, des centaines d’heures d’ateliers, de workshops, autour d’un invité local, Paula C. Péant en croisement avec une vingtaine de créateurs internationaux. En dehors de la gratuité quasi totale de la programmation, afin de rendre possible une large participation de la population qui sera invitée à sillonner la ville à travers cette pluralité de manifestations, une grande importance sera surtout accordée à la communication de l’événement dans une politique de relation avec le public axée sur la rencontre et le croisement avec diverses strates de la société, plus principalement les étudiants, scolaires, chômeurs, ouvriers, etc.

 

Pour Quatre Chemins qui atteint ses douze années d’existence, cette année 2015 marquera un grand tournant. Aux côtés des artistes haïtiens, on appréciera la présence d’une vingtaine d’artistes étrangers, et pas des moindres, venant de l’Iran, d’Afrique du Sud, du Bénin, du RDC, du Sénégal, des Etats-Unis, de la Suisse, de l’Angola, du Danemark, de l’Allemagne, du Kenya, du Canada, de la France, de la Belgique, de Porto Rico... Ils seront en résidence, animeront des workshops, des ateliers, et présenteront leurs œuvres en s’appropriant de l’humeur et des endroits de la ville. En s’associant aux Scénos Urbaines, notre douzième édition annonce un réel affect pour les rencontres internationales. Cet accueil qui nécessite une planification de taille, révèlera ou non notre maturité. A un même moment donné, plusieurs manifestations de qualité auront lieu, et le spectateur dans divers lieux de la ville, aura le choix. Ces artistes qui seront parmi nous, viennent pour certains parce qu’envie depuis longtemps de connaître, de toucher à la terre haïtienne, et d’autres pour simplement partager avec nous ce rêve humain de la création. Et cela ne manquera pas de nous réveiller, nous inciter à une prise de conscience de la possibilité d’un éveil, d’un destin possible par l’implication de tout un chacun dans le processus de diffusion de l’art dans notre pays.

 

Notre programme de résidence de recherche artistique Par Quatre Chemins 2015, à travers les villes intérieures du pays, a été lancé ce 30 janvier 2015. Déjà en quête de nouveaux projets avec des artistes ambitieux et novateurs.

 

Notre staff de relation avec le public a estimé à près de 5 à 6 000 le nombre de personnes qui ont participé à l’événement l’année dernière. Le travail est devant nous encore. Car nous jugeons que ces quelques milliers épars ne sont pas suffisants vis-à-vis d’une capitale de près de trois millions d’habitants. Cette année 2015, au prix d’une communication bien amorcée, nous comptons doubler, voire tripler cette fréquentation, et à l’améliorer d’année en année encore. Car il faut que de plus en plus de gens montrent un plus grand intérêt aux choses de l’esprit, et dans les différents milieux de la vie sociale haïtienne, pour ce réveil de l’âme tant attendue. Pour ce regain de volonté et de vie. Un sursaut post-catastrophe, post-séisme est possible encore. Qu’on le veuille très fortement ! Un réveil par l’art ! Un sursaut par le beau !

 

Guy Régis Jr, directeur artistique des Quatre Chemins